Connecte-toi avec nous

FORMASCAN

Comment apprendre le copywriting ? Découvrez les 5 secrets pour être un bon copywriter

etre-un-bon-copywriter

Copywriting & Storytelling

Comment apprendre le copywriting ? Découvrez les 5 secrets pour être un bon copywriter

Dans cet article vous allez découvrir 5 secrets pour être un bon copywriter. Cela vous aidera également à apprendre le copywriting plus facilement.

Le copywriting c’est quoi ?

Le copywriting est l’art d’écrire des textes de ventes qui persuadent et poussent à l’achat. On pourrait parler de texte hypnotique, car un bon copywriter sait hacker le cerveau des gens.

Ce n’est pas une compétence facile à maîtriser. Et les bons copywriters sont plutôt rares. Mais c’est aussi une compétence qui rapporte énormément d’argent. Elle est même indispensable si vous souhaitez vendre quelque chose, donc faire du chiffre.

On peut se servir du copywriting dans plusieurs domaines : dans le dropshipping, dans l’email marketing, dans le blogging, dans le facebook ads, ou dans les textes de ventes (pour ce dernier point, c’est évident).

De plus, le copywriting peut vous assurer un revenu 100% passif ! 

Il suffit d’écrire un message qui convertit, pour le compte de quelqu’un d’autre, et de percevoir des commissions sur chaque vente. C’est ce qu’on appelle être copywriter à la performance, ou être copywriter freelance (mais un freelance qui perçoit de gros salaires).

Pourquoi est-ce que je parle de freelancing ? Parce que vous n’aurez pas à gérer le service client, ni les processeurs de paiements. Une fois votre texte de vente rédigé, vous n’aurez plus qu’à encaisser les commissions de vente.

Un très bon texte de vente, à hautes performances, peut ainsi continuer de rapporter des commissions pendant des années ! 

C’est pourquoi aujourd’hui, je vous invite à découvrir 5 secrets pour être un bon copywriter !

Définir un avatar client et savoir se mettre à sa place

La première chose à faire en tant que copywriter, c’est de cibler correctement son avatar client. Ceci afin de pouvoir rentrer dans sa tête, mieux comprendre ses mécanismes mentaux, son langage, ses références, et ainsi mieux les exploiter.

Après tout, comment vendre à quelqu’un dont on ne connaît pas les besoins ? Comment jouer sur les frustrations et activer différents leviers psychologiques quand on n’a pas défini précisément à qui on veut vendre ?

Commencez donc par définir un avatar client précis. Demandez-vous qui sont vos clients, leur tranche d’âge, leur sexe. Mais aussi quels sont leurs hobbies, leurs centres d’intérêt, leurs opinions politiques, leur situation socio-professionnelle et géographique.

On ne s’adressera pas de la même manière à un jeune de 20 ans qu’à un homme de 40 ans. Car ils n’ont pas les mêmes attentes, les mêmes références, les mêmes désirs, les mêmes expériences et les mêmes frustrations.

On ne s’adressera pas non plus de la même façon à un parisien qu’à un provincial de la campagne, car ils ne connaissent pas les mêmes problématiques.

Réunissez un maximum d’informations pour définir votre avatar client. Plus il y aura d’informations précises et détaillées, plus il sera facile de rentrer dans le cerveau des gens.

Prenez réellement le temps de définir votre avatar client. Posez-vous toutes ces questions. Passez y quelques heures s’il le faut. Trop d’entrepreneurs font l’erreur de croire qu’ils connaissent bien leur client type, et ils bâclent cette étape sans trop y passer de temps. 

C’est une erreur ! J’en ai fait les frais. Je me suis cru plus malin que ceux qui m’ont enseigné cette règle. Alors je vous le dis à vous également : ne négligez surtout pas cette étape primordiale qu’est la définition de votre avatar client.

Ainsi, vous pourrez vous mettre à la place du client et lui donner ce qu’il veut.

devenir-copywriter

Savoir déconstruire et reconstruire de nouvelles croyances, pour être un bon copywriter

Maintenant que vous avez défini votre avatar client, le moment est venu d’actionner les bons leviers psychologiques pour hacker son cerveau et son subconscient.

Afin d’inciter les gens à sortir leur carte bleue, il faut les amener à croire que votre offre est la solution à leur problème.

Les gens ont des croyances, et ces croyances les incitent à penser que certaines solutions amènent à certains résultats. Votre job va être de déconstruire ces croyances et en reconstruire de nouvelles. Le but est de les amener à penser que votre solution est la seule qui puisse les amener aux résultats désirés.

Par exemple, les gens pensent que le jogging est un bon moyen de perdre du poids. Il s’agit d’une croyance. Votre job sera de déconstruire cette croyance et d’en reconstruire une nouvelle : par exemple, votre complément alimentaire ou programme sportif est la meilleure façon (la seule ?) de perdre du poids de manière efficace

Comment déconstruire et reconstruire des croyances me direz vous ? En fournissant des preuves.

Ces preuves peuvent être stimulées en apportant de la nouveauté, de la curiosité, ou une histoire personnelle. Il peut s’agir de preuves d’ordre sociale ou scientifique.

Tant que vous n’aurez pas prouvé ce que vous écrivez, personne ne vous croira.

Utiliser une structure qui fonctionne, pour être un bon copywriter

Pour écrire un texte de vente qui convertit, il va falloir se servir d’une structure.

Je parle de structure car il va falloir implanter certains éléments dans votre message. Par exemple, un texte de vente doit contenir des preuves, il doit aussi lever des objections, et il faut présenter l’offre et les tarifs à un certain moment.

Tous ces éléments qui constituent le texte de vente doivent venir à un moment précis. Chaque doit être à sa place, et c’est pourquoi un texte de vente se doit d’être structuré.

Mais encore faut-il respecter une structure qui fonctionne. 

Quand on débute en copywriting, la meilleure chose à faire est d’utiliser des templates de textes de vente. Vous ne pouvez pas vous contenter d’improviser une structure si vous avez lu quelques livres sur le copywriting.

D’ailleurs, il ne suffit pas d’avoir lu quelques livres sur le sujet pour s’autoproclamer copywriter. Ce serait un peu comme s’autoproclamer boulanger-pâtissier après avoir vu quelques vidéos Youtube pour apprendre à cuire du pain.

Sinon, vous pouvez aussi vous inspirer des meilleurs textes de ventes et réutiliser leur structure pour construire votre message. Ce qui nous amène au point suivant…

apprendre-le-copywriting

S’inspirer des meilleurs et recopier de bons textes de vente à la main

Si vous ne savez pas quelle structure utiliser, vous pouvez tout simplement vous inspirer de textes de ventes qui convertissent déjà.

Mais ne vous contentez pas seulement d’analyser leur structure. Analysez aussi leur accroche, les termes utilisés, leur offre, leur ordre de prix, le type de preuves utilisées, etc.

Analysez et inspirez vous de ces textes. Attention ! j’ai bien dit inspirez vous, mais ne copiez pas ! C’est illégal et ça pourrait vous coûter cher ! Avoir un procès sur le dos et des avocats au cul n’est pas très plaisant et n’a rien d’amusant.

En plus de vous inspirer de ces textes, il va également falloir les recopier à la main pour vous inspirer de ces textes, et en capter l’essence en quelque sorte.

C’est un conseil d’Emmanuel Fredenrich : chaque jour – et même chaque matin – vous devez recopier à la main (donc pas au clavier, mais sur une feuille de papier) un texte de vente qui a converti et qui a fait ses preuves.

Vous devez réécrire un nouveau texte de vente chaque jour pour, comme je l’ai dit, vous inspirer de ces textes, en capter l’essence et mieux les comprendre. Car c’est en forgeant qu’on devient forgeron.

Écrivez ! Un copywriter ça écrit. Alors c’est en écrivant que vous deviendrez copywriter !

Être fluide dans sa manière d’écrire, pour être un bon copywriter

Un texte qui convertit est un texte agréable à lire. Et par-dessus tout, un texte qui convertit ne doit pas inciter le lecteur ou prospect à réfléchir. Car si le prospect se met à réfléchir, la partie consciente de son cerveau se met à fonctionner. Or on veut avant tout stimuler le subconscient de ses clients.

C’est pourquoi le texte se doit d’être simple et agréable à lire. Pour que le prospect ne réfléchisse pas trop à ce qu’il est en train de lire. Pensez donc à formuler correctement vos phrases, et ayez un style d’écriture simple.

De plus, un style d’écriture compliqué pourrait créer de l’ennui chez votre client, et l’ennui est l’ennemi de la vente.

N’oubliez pas que vous devez vous adresser à vos clients avec leurs propres mots, leurs expressions et leur langage. La plupart des gens n’utilisent pas, et ne comprennent pas, les styles trop alambiqués et littéraires. Le choix d’un tel style d’écriture serait donc peu pertinent (à moins de vendre à des littéraires).

Cela pourrait créer un écart trop important entre votre client et vous. Donc ayez un style d’écriture simple et utilisez des expressions simples.

Pour vous assurer que votre texte est fluide et agréable à lire, vous vous devez de le lire à voix haute. Si vous sentez que vous bégayez et que vous avez du mal à prononcer certains mots ou certaines tournures de phrases, alors vous pouvez être sûr que vos prospects auront du mal eux aussi. 

N’hésitez donc pas à reformuler vos phrases jusqu’à ce qu’elles soient agréables à lire et à prononcer, afin d’obtenir une certaine musicalité dans votre message.

Pour conclure

Le copywriting n’est pas une compétence facile à maîtriser. Cela demande beaucoup de travail et d’acharnement pour devenir un bon copywriter.

Mais avec les secrets révélés dans cet article, vous avez déjà une bonne base pour vous construire une progression solide et monter en compétence efficacement.

N’oubliez pas que le copywriting est une des compétences qui rapporte le plus d’argent (probablement celle qui rapporte le plus d’ailleurs).

Sans compter que le copywriting est une compétence qui peut difficilement être effectuée et maîtrisée par des robots (pour l’instant du moins). Donc il y a peu de chances de se retrouver remplacer par un logiciel ou autre. La maîtrise du copywriting vous assure donc une bonne stabilité financière.

C’est la compétence clé à maîtriser pour la prochaine décennie !

N’hésitez pas à écouter notre podcast sur les 5 secrets d’un bon copywriter, disponible sur Soundcloud. Vous y trouverez des conseils complémentaires à ceux présents dans cet article.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Copywriting & Storytelling

Les populaires

Formations Gratuites

Newsletter FormaScan

Podcasts Business GRATUITS

Les 5 derniers articles

En haut